< retour

La Bussière - Vitraux

Une reconstruction en 1887.

 

L’église Saint-Paul qui menaçait ruine a été reconstruite en 1887 (réception 1889). Les cinq vitraux ont été posés lors de la construction de l’église. Une cloche  installée en 1888 a été restaurée en 2003.

 

Des vitraux de l'atelier Dragand

 

 Un seul vitrail porte mention de l’atelier : GP Dagrand Bordeaux Anno domini 1887, mais les autres vitraux sont de même facture. 

Gustave Pierre Dagrand est un Peintre verrier né le 13 septembre 1839 à Bordeaux où il décède en 1915. Il a ouvert son atelier de Bordeaux en 1872. Il travailla beaucoup en Italie. En 1883, le Pape Léon XIII lui décerna la croix de Saint-Sylvestre et en 1888 Gustave Pierre fut nommé peintre-verrier de la basilique Saint-Pierre de Rome.

Les trois vitraux du chœur sont de type grand personnage : le Bon Pasteur pour la baie axiale, entouré de saint Pierre et de saint Paul.

Les armoiries

Dans le soubassement des ces trois vitraux du chœur, des cartouches avec des armoiries. Dans baie axiale, les armoiries du pape Léon XIII (pape de 1878 à 1903). Léon XIII est essentiellement connu grâce à son encyclique Rerum Novarum, publiée en 1891, première encyclique sociale. Au grand dam des monarchistes, il est l'initiateur du ralliement des catholiques français à la IIIe République.

Dans le transept nef, deux vitraux ornementaux 

 Les deux verrières ornementales du transept  sont identiques : assemblages répétitifs de motifs géométriques végétaux, disposés de façon symétrique. Dans la partie haute,  le sacré-cœur est inséré dans un médaillon.